Dominique MIGAULT


Un univers doux et naturel, une technique ancestrale

Un peu d'eau, du savon, de la laine cardée et la laine se transforme doucement en feutre, la laine n'est ni tissée, ni cousue, le textile se forme par différentes étapes : après la pose des fibres de laine, celles-ci sont mouillées, massées, roulées, foulonnées, rincées et mises en forme : c'est le feutrage humide, le feutrage à sec s'effectue grâce à une aiguille tri pans par piquetage de la laine. Je travaille aussi le feutrage nuno, la laine et la soie sont alors travaillées ensemble, toujours par feutrage.

La laine devient alors sous mes doigts une étole, une sculpture, un personnage....Le feutre offre des possibilités infinies, mes réalisations peuvent être inspirées d'un conte, du folklore, de la nature...des univers différents mais toujours feutrés. La transmission de ce savoir faire est aussi très importante, il y a de la magie dans ces métiers oubliés !

Ma découverte du feutre s'est faite par hasard j'ai été instantanément conquise par cette matière dont la seule limite est sa propre imagination. Mon apprentissage s'est fait par le biais du centre de formation Lainamac. Les différentes techniques de feutrage, le choix des couleurs et des types de laine (très fines pour les étoles, plus brutes pour les sculptures) m'offrent la possibilité de réalisations multiples, l'association du feutre et de la teinture végétale m'ouvrent encore d'autres perspectives, pas une journée sans feutrer, dessiner un projet ou teindre !